IER Institut d'Economie Rurale


Bamako
Keywords
Referents
    • Au Mali, l’Institut d’Economie Rurale (IER) est un Etablissement Public à caractère Scientifique Technique et Culturel (EPSTC), doté d’une autonomie financière. Le mandat de l’IER est l’amélioration de la production et de la productivité agricole, pastorale et aquacole pour  la sécurité et  la souveraineté alimentaire ainsi que pour la préservation de la santé humaine et de la biodiversité au Mali. Il procède à la mise au point des technologies appropriées pour l'accroissement de la production et l'amélioration de la productivité du monde rural. Il contribue aussi à la formation et à l’information scientifique et technique du personnel de la recherche et du développement.

      L’IER, dans sa quête permanente de réponses aux contraintes rencontrées par le monde rural, a toujours évolué en synergie avec les services techniques, les organismes d’encadrement du monde rural et les établissements d’enseignement/recherche (les Universités de Bamako, l’Institut Polytechnique Rural de Katibougou, le Laboratoire Central Vétérinaire et les Centres Nationaux de la Recherche Agricole et de la Recherche Scientifique et Technologique). Les objectifs de développement agricole sont orientés essentiellement vers l'amélioration de la sécurité alimentaire, la conservation des ressources naturelles et la lutte contre la désertification, le développement et la diversification de la production agricole et l'amélioration des revenus des agriculteurs.

      L’IER fonctionne avec 17 programmes de recherche (mil, sorgho, riz de bas-fonds, riz irrigué, maïs, niébé, arachide, coton, fruits et légumes, bovins, petits ruminants, volaille, ressources forestières, ressources halieutiques, système de production et de gestion des ressources naturelles, économie des filières, et machinisme agricole) répartis dans six (6) Centres Régionaux de Recherche Agricole (CRRA) par la création de portefeuilles scientifiques régionaux en fonction des potentialités locales.

      Les programmes concernées (coton, riz de bas-fonds, sorgho, fruits et légumes) traitent de la sélection variétale, de l’agronomie et la protection phytosanitaire.

    • This field is empty for now
    • This field is empty for now

    Relations

    Up